Examen du projet de loi sur le RSA : les débats font rage !

Publié le 3 octobre 2023, par Emmanuel Fernandes

Séance de questions au Gouvernement du 11 juillet 2023 Emmanuel Fernandes

Assemblée

J’ai pris la parole en hémicycle pour défendre un amendement qui vise à empêcher de conditionnaliser le RSA. Mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

J’en ai déjà parlé dans un article précédent : la conditionnalisation du RSA revient à faire travailler des précaires pour moins que le SMIC. C’est une forme d’obligation à travailler pour pouvoir espérer survivre et toucher 550 € par mois. Car voilà la réalité de ce avec quoi les bénéficiaires vivent : moins de deux fois moins que le seuil de pauvreté.

Cette réforme part d’un postulat erroné : si les personnes sont au RSA, c’est qu’elles n’ont pas envie de travailler. Rien n’est plus faux ! La réalité des chiffres, bien que peu reluisante, doit être regardée en face : il y a seulement 1 poste disponible pour 20 chômeurs.

Dans ce contexte, le projet du gouvernement, que l’on peut donc renommer “France Travail forcé”, contraint un bénéficiaire du RSA à trouver un travail, même s’il n’y en a pas. S’il n’en trouve pas, son RSA sera suspendu. Et s’il n’a plus d’argent pour faire le plein d’essence pour aller à un entretien d’embauche ? Tant pis pour lui.

On voit que cette logique est stupide, et c’est pourquoi le RSA doit être inconditionnel. C’est un maigre filet de sécurité indispensable dans un contexte de chômage de masse. Il faut sortir de la logique du “quand on veut, on peut”, mais plutôt partir du postulat inverse, validé par tous les sociologues : c’est quand on peut, qu’on veut !

Enfin, grâce à notre mobilisation, des amendements honteux d’Eric Ciotti et de Stéphane Viry ont pu être retirés. Ceux-ci proposaient d’aller encore plus loin, en permettant carrément aux départements de suspendre le RSA et d’imposer un délai de carence aux plus précaires ! S’opposer à cette réforme est vital pour des millions de Français, sinon, ils iront toujours plus loin sans leur haine des précaires !

Articles similaires

StocaMine : Je révèle l’existence de 1643 tonnes de déchets dépassant de 3 fois les seuils légaux de toxicité et saisis la justice pour écocide

Assemblée
Les éléments caviardés l’ont été pour garantir les sources et la qualité de l’enquête Ce jeudi 25 avril, au titre de l’article 40 du code de procédure pénal, je dénonce auprès de la Procureure de la République de Strasbourg plusieurs infractions, à commencer par celle d’écocide prévue aux articles L231-1, L231-2 et L231-3 du Code […]
Lire la suite

Rencontre avec des soignants et visite de l’unité sanitaire mobile

Circonscription
Ce mardi, à l’invitation de la CFTC, j’ai visité l’unité sanitaire mobile avec mon collègue Damien Maudet, venu exprès pour l’occasion. Nous avons pu rencontrer des soignants, obligés de faire toujours plus avec moins. La situation aux HUS est alarmante alors que 400 lits ne sont pas ouverts par manque de personnel. Le recrutement de […]
Lire la suite

Projet de loi sur la fin de vie

Assemblée
Je siège, en tant que membre, dans la commission concernant le projet de loi sur la fin de vie. Si l’ouverture du droit à mourir dans la dignité est essentielle et que je me félicite de cette décision, je veillerai à ce que ce projet de loi devienne un vrai droit nouveau et universel. Comme […]
Lire la suite