Prise de parole en commission sur la menace terroriste d’extrême droite

Publié le 12 mai 2023, par Emmanuel Fernandes

Assemblée

J’ai décidé de prendre la parole en commission pour décoincer la menace terroriste que représente le fascisme et donc par extension l’extrême droite aujourd’hui en France. Ce n’est pas un mirage ou un problème lointain, c’est un danger qui est malheureusement déjà présent et actif, au cœur même de notre République.

Nous avons tous vu les images de l’incendie du domicile du maire de Saint-Brevin-les-Pain, Yannick Morez, qui avait pour projet d’installer un Centre d’accueil de demandeurs d’asile sur sa commune. Opposés à ce projet, des activistes d’extrême droite ont jugé bon, pour décourager le maire, de brûler son domicile, mettant par la même occasion en péril sa vie et celle de sa famille. Car c’est bien cela l’extrême droite : la fin du débat démocratique, essentiel en République, remplacés par la force et la violence pour faire taire toute opposition.

Et comme si cela ne suffisait pas, cette même extrême droite projette des attentats multiples et racistes : que ce soit sur des mosquées par un gendarme néonazi, que ce soit à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon et de ses équipes lors de ses meetings ou contre le CRIF lors de ses dîners, faisant remonter les souvenir antisémites les plus horribles de notre histoire.

Il est vrai que les Insoumis sont bruyants à l’assemblée, qu’ils font entendre les droits des travailleurs et vont manifester en masse dans les rues pour défendre leurs idéaux sociaux. Mais cela se fait TOUJOURS dans le cadre Républicain, démocratique et en total respect de l’Etat de droit et de nos institutions. L’extrême droite, elle, ne fonctionne que par la force, la brutalité et la violence. Car c’est là l’essence du fascisme : au nom d’un idéal collectif suprême, toute forme de violence est tolérée à l’encontre des opposants idéologiques.

Lorsque le gouvernement renvoie, pour des considérations politiques de court terme, la NUPES et l’extrême droit dos à dos, il joue un jeu dangereux, non seulement pour lui-même, en permettant à l’extrême droit de se dédiaboliser, mais avec l’avenir démocratique de notre pays. Il est plus que temps de remettre les points sur les i. J’ai donc pris la parole en commission pour dénoncer les dangers de l’extrême droite et rappeler qui est le principal ennemi de notre République.

Articles similaires

Contre le SNU, proposons une alternative crédible et utile

Assemblée
Retrouvez mon intervention en commission de la Défense concernant notre proposition de Conscription généralisée, pour remplacer le SNU. Ce dispositif, à la fois coûteux et inutile, doit être remplacé pour permettre à notre peuple de se saisir efficacement des enjeux de défense de notre pays.
Lire la suite

Mettons fin à la fast-fashion, qui détruit des emplois et la planète

Assemblée
Je suis intervenu en hémicycle pour dénoncer l’aberration écologique et le danger économique de ces fabriquants bas de gamme de vêtements, qui renouvellent leurs collections jusqu’à une fois par semaine ! Retrouvez mon intervention complète en vidéo :
Lire la suite

Constitutionnalisation de l’IVG : une victoire pour l’Histoire et les droits fondamentaux

Assemblée
Lundi, nous étions rassemblés en congrès à Versailles (députés + sénateurs) pour voter sur le texte qui permet de Constitutionnaliser le droit à l’Interruption Volontaire de Grossesse. En d’autres termes, nous rendons ce droit très difficile à retirer à l’avenir, ce qui permet de le consacrer comme une valeur fondamentale de notre République. Cette disposition […]
Lire la suite