Le gouvernement prépare un écocide à Stocamine

Publié le 23 janvier 2024, par Emmanuel Fernandes

Stockage minier STOCAMINE ˆ Wittelsheim en Alsace. Le stockage souterrain a ŽtŽ amŽnagŽ au sein d'une ancienne mine de potasse dont l'exploitation a cessŽ en 2004. De nouvelles galeries ont alors ŽtŽ creusŽes sous le niveau de la mine afin d'accueillir des dŽchets industriels ultimes. Les anciennes infrastructures de la mine servent aujourd'hui pour l'entretien du stockage (puits d'accs, galeries de circulation, ateliers ...). Dans la zone de stockage.

Assemblée

Face aux mensonges répétés du gouvernement, je vous propose de décortiquer, point par point, les raisons qui rendent l’extraction des déchets ultimes de Stocamine totalement possible.

“Les études convergent vers l’enfouissement définitif des déchets.” FAUX : au contraire, le BRGM en 2018 dit qu’il a “mis en évidence la faisabilité des opérations de déstockage” et le volet 3 de l’étude d’Antea énumère les outils techniques pour le faire.

“L’état du puits Joseph empêche de faire des travaux de déstockage”. FAUX : L’étude de Redpath Deilmann de 2023 recommande pourtant de réparer le cuvelage du puits. En réalité, le gouvernement laisse le puits se détériorer pour invoquer son état afin de forcer à l’enfouissement.

“La date butoir de 2027 après laquelle les travaux sont impossibles n’est pas remise en cause” ENCORE FAUX : Cette date ne repose pas sur la science : elle correspond seulement à la fin de l’autorisation d’exploitation pour 30 années, donnée par l’arrêté préfectoral du 3 février 1997.

“L’enfouissement des déchets est sûr pour protéger la nappe d’Alsace” TOUJOURS FAUX : Les évaluations convergent toutes vers une pollution de la nappe en cas de confinement et si le cuvelage du puits rompt, les bouchons que l’on projette d’installer seront insuffisamment étanches.

“Les technologies ne permettent pas de déstocker.” ENORME MENSONGE : On dispose aujourd’hui d’engins entièrement automatisés ou munis de bras télescopique suffisamment long, des entreprises spécialisées existent tels que REKS GmbH ou GSES Sondershaus.

“Le gouvernement entretient les galeries” FAUX ! Deux rapports d’expertise (CURIUM et GEOS) écrivent que les galeries n’ont été entretenues que pendant 3 années depuis 1999. Le tribunal administratif a même enjoint à l’entretien du site.

Face à tous ces mensonges du gouvernement, la seule position qui protège notre droit à vivre dans un environnement sain est de déstocker StocaMine intégralement et immédiatement !

Articles similaires

Strasbourg, terre antifasciste

Circonscription
Emmanuel Macron a décidé de jouer au pompier pyromane. En décidant de dissoudre l’assemblée nationale, il a ouvert la porte du pouvoir à l’extrême droite, au fascisme, à la haine. La gauche a l’obligation de s’unir pour éviter ce péril, qui serait dramatique pour l’avenir de la démocratie et des libertés dans notre pays. Le […]
Lire la suite

Une Agora pour parler de fin de vie

Assemblée
En tant que membre de la commission sur le projet de loi sur la fin de vie, j’ai décidé d’organiser des échanges avec les habitants d’Illkirch pour échanger et me nourrir de leur réflexions. Ce sujet, à la fois intime, philosophique et universel, traverse les positions partisanes et ouvre le questionnement sur la souffrance, l’accompagnement […]
Lire la suite

Semaine de commission fin de vie

Assemblée
Je siège dans la commission qui est chargée de travailler sur le projet de loi fin de vie. Concrètement, il s’agit de déterminer dans quelle mesure nous pouvons ouvrir le droit à chacun de mourir librement, afin d’éviter les souffrances. Le texte, proposé par le gouvernement et que vous pouvez retrouver en cliquant ici, présente […]
Lire la suite