Question écrite sur le calcul des APL pour les retraités

Publié le 19 novembre 2023, par Emmanuel Fernandes

Assemblée

Le calcul des APL fonctionne de manière parfois absurde et souvent injuste. Il existe l’allocation de solidarité aux personnes âgées (APSA), appelée traditionnellement le minimum vieillesse, qui permet aux personnes ayant dépassé l’âge maximal de départ à la retraite sans avoir cotisé tous leurs trimestres de survivre. Mais parfois, il peut arriver que certaines retraites soient plus faibles que l’APSA. Or, quand c’est le cas, ces pensionnaires sont pénalisés dans le calcul des APL et bénéficient de moins d’argent ! C’est donc la double peine pour eux : moins de retraite et moins d’aide. Une honte !

C’est pour corriger cette absurdité que l’on demande à ce que les retraites inférieures au niveau de l’APSA ne soient pas prises en compte dans le calcul des APL. Retrouvez le détail de ma question écrite ci-après.

Articles similaires

Question écrite au ministre de l’Agriculture au sujet de l’organisation du temps de travail des enseignants en Bac Pro agricole

Assemblée
Alors que les conditions de travail des enseignants se dégradent d’année en année, le gouvernement a décidé de baisser leur temps de travail dans les filières Bac pro agricole. Résultat: un programme bâclé et des heures supplémentaires non payées dans un métier qui peine à être attractif … Encore une action éclairée de la macronie […]
Lire la suite

Question écrite au ministre du Travail sur les trimestres de retraite oubliés pour les indépendants

Assemblée
Même quand Macron a de bonnes idées, c’est mal exécuté ! J’alerte le ministre du Travail, Olivier Dussopt, sur le décret offrant des trimestres de retraite aux indépendants obligés de fermer pendant la crise sanitaire. Sa rédaction imparfaite exclut les auto-entrepreneurs !
Lire la suite

Question écrite sur le manque de logement pour les étudiants et 4 millions de français

Assemblée
4 millions de mal-logés : voilà la réalité de notre pays. Nos étudiants sont les plus touchés par cette situation dramatique et honteuse, en étant parfois obligés de vivre au camping ou de débrouille. Il est temps de construire MASSIVEMENT des logements pour offrir à chacun un habitat digne. Nous avons 4 millions de mal […]
Lire la suite