EMMANUEL FERNANDES VOTRE DEPUTE DANS LA BATAILLE – 1er bilan d’action

Publié le 15 novembre 2022, par Emmanuel Fernandes

Assemblée

Chères Strasbourgeoises, chers Strasbourgeois,
Chères Illkirchoises, chers Illkirchois,


Je ne m’étais pas directement entretenu avec vous depuis la victoire de juin dernier. Je n’ai pas encore eu l’occasion pour vous dire, à toutes et à tous, à quel point je suis reconnaissant de l’immense honneur que vous me faites avec cette élection. Pouvoir vous représenter à l’Assemblée nationale est une lourde responsabilité qui m’oblige et pour laquelle je consacrerai toute mon énergie.

Résidant dans la circonscription, citoyen qui se trouve en situation de représenter ses concitoyen.es, je suis le député de toutes et tous. Comme je m’y suis engagé pendant la campagne, je serai très régulièrement présent sur les marchés et sur les places de la circonscription pour continuer d’entendre vos souhaits, vos craintes mais aussi vos espoirs d’un avenir meilleur.

UNE VICTOIRE SIGNE D’ESPOIR

Cette victoire est celle des militantes et des militants que je veux remercier de tout cœur pour leurs engagements. En seulement 5 semaines, nous avons frappé à plus de 5000 portes dans la circonscription. En seulement 5 semaines plus d’une centaine de militants ont participé à 200 actions. En seulement 5 semaines, que ce soit sur les marchés, dans les concerts ou dans les parcs, nous sommes allés à votre rencontre, et nous continuerons de le faire pendant les 5 prochaines années.

Toutefois, il ne faut pas oublier que le principal gagnant de cette élection est l’abstention. Ce résultat nous rappelle la vive défiance d’une majorité des citoyen.nes vis-à-vis de leurs élus et nous impose de changer drastiquement nos méthodes. C’est donc avec beaucoup d’humilité mais aussi une grande détermination que je démarre ce mandat, avec pour objectif de reconnecter chacune et chacun à l’exercice de la démocratie. Je souhaite par mes actions redonner foi dans le mandat politique, rendre la confiance qui a été placée en moi à travers cette élection et donner le sentiment à chaque citoyen de la circonscription d’être pleinement représenté.

UNE ACTION LOCALE ET NATIONALE

Les élections législatives sont particulières : le député est élu par les citoyen.nes d’une circonscription découpage du pays en 577 « parties »), mais est représentant de la Nation toute entière. Il s’agit donc d’un mandat national. Ce mode d’élection me rend doublement responsable, d’abord auprès des habitant.es de Strasbourg sud et d’Illkirch, mais également auprès du peuple français tout entier.

Mon rôle est de voter la loi qui s’applique à l’ensemble du territoire national et de contrôler l’action du gouvernement. Lors de ce mandat, je siégerai à la Commission de la Défense nationale et des forces armées qui représente tout à la fois un enjeu national majeur et spécifique à notre territoire. Cette commission revêt un intérêt local, de par la position stratégique de notre circonscription et la présence de nombreux sites militaires d’importance dans nos villes. Je pense évidemment au Palais du Gouverneur
Militaire, à l’Eurocorps, au commandement de l’enseignement de l’armée de terre à Strasbourg ou encore à la 2e brigade blindée à Illkirch-Graffenstaden.


D’autre part, mes travaux dans cette commission me permettront, dans un contexte de tensions internationales ravivées, de procéder à un contrôle exigeant de l’action du gouvernement dans le domaine de la Défense, en portant la vision d’une France souveraine et toujours dans une recherche de désescalade.

UNE VOLONTE DE CHANGEMENT

Insoumis, membre de l’intergroupe de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), je souhaite incarner le changement pour lequel j’ai été élu, que ce soit dans les idées ou dans les manières de faire de la politique.

Quand je suis venu à votre rencontre, vous m’avez fait part de l’urgence économique et sociale à
laquelle vous êtes confrontés quotidiennement, mais aussi de vos inquiétudes grandissantes quant aux changements climatiques et aux dangers pour la biodiversité.

Porteur de ces attentes, je défendrai à l’Assemblée nationale des mesures indispensables pour le partage des richesses et la lutte contre la précarité.

Je serai également un ardent promoteur de la défense de l’environnement et du vivant, car le quinquennat dont nous sortons laisse craindre que les 5 années à venir ne permettent pas à la France d’être au rendez-vous des enjeux écologiques : nous porterons ce combat comme une priorité de notre action.

C’est en ce sens que j’ai eu l’occasion de rencontrer, dès mes premières semaines à Paris, des membres du GIEC afin de connaître l’étendue du problème environnemental, le CLCV de manière à trouver des solutions pour lutter contre le mal-logement et le sans-abrisme ou encore un grand nombre d’ONG pour traiter des urgences sociales actuelles telles que les questions alimentaires.


MONTRER LA VOIE DE LA PROBITE ET DE LA PROXIMITE

Conscient de l’attente très forte d’exemplarité de chaque élu, je m’engage à ce que le référendum révocatoire -que j’ai eu l’occasion de présenter lors de la campagne- soit rendu possible à partir du tiers de mon mandat. Ainsi, si vous estimez majoritairement que je ne suis plus digne de votre confiance, votre voix sera entendue et mon mandat s’interrompra.

J’ai également conscience du besoin de transparence : je vous tiendrai informé de toutes mes actions à Paris, en mettant en place un bulletin récapitulatif vous faisant part des positions que j’aurai eu l’occasion de défendre. Cette section du site peut également vous permettre d’être tenu informé régulièrement de mes actions à Paris.

Je compte être tout aussi limpide lors de mes actions locales en rendant public chaque semaine mon agenda, que vous retrouverez sur la page d’accueil du site, et les différentes rencontres avec les associations, les citoyens et les élus. Enfin, ma permanence deviendra occasionnellement itinérante pour que nous puissions aller à la rencontre des personnes les plus éloignées de la politique, recueillir leurs doléances et défendre leurs intérêts.

MES PREMIERS COMBATS A L’ASSEMBLEE :

Vote pour la décongugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH)

Proposé la convocation d’une conférence pour augmenter les salaires de moins de 2000€ net

Déposé une question écrite au gouvernement concernant la lutte contre le sans-abrisme

Défendu la mise en place d’une taxe contre les super-profits

FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT

Je serai le porte voix de toutes vos revendications et ferai en sorte que votre avis soit pris en compte dans mes activités parlementaires. Je suis un député citoyen au travail, à l’Assemblée comme sur le terrain, au plus près de vous.

Je m’engage par ailleurs à changer les méthodes démocratiques actuelles. Le système est trop vertical et n’est pas la bonne solution pour reconnecter le citoyen avec la politique. C’est pourquoi je proposerai des méthodes de démocratie plus horizontales. C’est dans ce sens que je souhaite organiser un Parlement Populaire ainsi que des « ateliers des lois » qui seront tout à la fois des lieux de rencontre, de débat et d’échange pour que chacun.e puisse être associé.e aux processus de décision collective.

Au plaisir de vous rencontrer sur le terrain,

Articles similaires

Strasbourg, terre antifasciste

Circonscription
Emmanuel Macron a décidé de jouer au pompier pyromane. En décidant de dissoudre l’assemblée nationale, il a ouvert la porte du pouvoir à l’extrême droite, au fascisme, à la haine. La gauche a l’obligation de s’unir pour éviter ce péril, qui serait dramatique pour l’avenir de la démocratie et des libertés dans notre pays. Le […]
Lire la suite

Une Agora pour parler de fin de vie

Assemblée
En tant que membre de la commission sur le projet de loi sur la fin de vie, j’ai décidé d’organiser des échanges avec les habitants d’Illkirch pour échanger et me nourrir de leur réflexions. Ce sujet, à la fois intime, philosophique et universel, traverse les positions partisanes et ouvre le questionnement sur la souffrance, l’accompagnement […]
Lire la suite

Semaine de commission fin de vie

Assemblée
Je siège dans la commission qui est chargée de travailler sur le projet de loi fin de vie. Concrètement, il s’agit de déterminer dans quelle mesure nous pouvons ouvrir le droit à chacun de mourir librement, afin d’éviter les souffrances. Le texte, proposé par le gouvernement et que vous pouvez retrouver en cliquant ici, présente […]
Lire la suite