Venue de Macron à Muttersholtz et Sélestat : mon action pour dénoncer son attitude vis-à-vis du Parlement

Publié le 21 avril 2023, par Emmanuel Fernandes

Assemblée

Pour la première étape de sa tentative de faire oublier aux Françaises et au Français son isolement et
sa violence, je me suis bâillonné devant Emmanuel Macron. J’ai décidé de faire ce geste fort et symbolique pour dénoncer son mépris des institutions. Cette action a été réalisée de manière totalement pacifique : l’objectif n’est pas d’être violent envers le représentant du pouvoir exécutif, mais de lui rappeler que le pouvoir législatif que je représente pour partie doit pouvoir tenir son rôle, même s’il n’est pas d’accord.

En décidant de gouverner de la sorte, c’est toute la France que le Président de la République bâillonne. Seul, depuis qu’il a décidé de gouverner de manière totalement verticale, il a tout fait pour empêcher le débat. Au moyen de l’article 49-3 de la constitution, mais également des articles 47-1 et 44-3, la représentation nationale n’as pas pu voter contre la réforme des retraites. Car oui, les députés de tout bord auraient voté contre, et se seraient de cette manière fait les porte-voix du peuple qui est dans son écrasante majorité contre cette réforme.

En empêchant les députés de s’exprimer, la volonté populaire à été bâillonné. Mon mandat, mes pouvoirs et mon rôle ont été annihilés par le président de la République qui privé les députés de leur devoir de représenter l’intérêt général à l’Assemblée nationale. Pourtant, Emmanuel Macron avait tenu des propos d’ouverture au sortir de l’élection Présidentielle. Il avait dit comprendre qu’il avait été élu contre l’extrême droite et non pour un projet, que ce vote l’obligeait.

Mais voilà ce que valent les promesses d’Emmanuel Macron. Ses propres engagements, il les a reniés. Les résultats des élections législatives et de la souveraineté nationale qui s’est clairement exprimée, il les a reniés. Emmanuel Macron entretien une crise politique dangereuse pour notre démocratie et notre République pour satisfaire son égo. Alors que toute la population subit depuis des mois une augmentation des prix alimentaires et énergétiques qui la met à genoux, le gouvernement laisse faire et permet aux multinationales de faire des records de bénéfices.

Par cette action symbolique, j’appelle chacune et chacun à poursuivre le combat et à celle et ceux qui n’avaient pas encore rejoint la lutte de renforcer nos rangs. Il finira par plier devant la pression populaire.

Découvrez mes interventions en vidéo sur mon action :

Articles similaires

StocaMine : Je révèle l’existence de 1643 tonnes de déchets dépassant de 3 fois les seuils légaux de toxicité et saisis la justice pour écocide

Assemblée
Les éléments caviardés l’ont été pour garantir les sources et la qualité de l’enquête Ce jeudi 25 avril, au titre de l’article 40 du code de procédure pénal, je dénonce auprès de la Procureure de la République de Strasbourg plusieurs infractions, à commencer par celle d’écocide prévue aux articles L231-1, L231-2 et L231-3 du Code […]
Lire la suite

Rencontre avec des soignants et visite de l’unité sanitaire mobile

Circonscription
Ce mardi, à l’invitation de la CFTC, j’ai visité l’unité sanitaire mobile avec mon collègue Damien Maudet, venu exprès pour l’occasion. Nous avons pu rencontrer des soignants, obligés de faire toujours plus avec moins. La situation aux HUS est alarmante alors que 400 lits ne sont pas ouverts par manque de personnel. Le recrutement de […]
Lire la suite

Projet de loi sur la fin de vie

Assemblée
Je siège, en tant que membre, dans la commission concernant le projet de loi sur la fin de vie. Si l’ouverture du droit à mourir dans la dignité est essentielle et que je me félicite de cette décision, je veillerai à ce que ce projet de loi devienne un vrai droit nouveau et universel. Comme […]
Lire la suite